Si Rennes ne pourra pas retenir très longtemps Camavinga, les dirigeants bretons savent qu’ils pourront le revendre plus cher après l’Euro.

C’est un petit miracle de voir Eduardo Camavinga sous le maillot rennais, une saison de plus. Les sollicitations ont été nombreuses, l’été dernier. Mais Rennes a tout refusé. Même les propositions XXL, qui auraient pu remplir les caisses du club. Une décision forte qui ne peut toutefois pas chasser la réalité : Camavinga ne pourra pas rester très longtemps.

L’Euro, pour booster son prix

Estimé à près de 70 millions d’euros, Eduardo Camavinga a encore le temps de grandir et de voir son prix s’envoler. Et notamment après un Euro, qu’il devrait disputer avec l’équipe de France. Didier Deschamps lui fait confiance et devrait l’emmener. Pour Rennes, c’est du bonus. Avec l’effet Euro, le prix du transfert du joyau breton devrait s’envoler…