Les pistes se multiplient pour l’OM à l’approche du mercato estival. Comme si Pablo Longoria avait un carnet de chèque à disposition, sans se soucier des dépenses. Etrange.

Mal en point financièrement, l’OM a dû affronter la crise du Covid, comme tout le football mondial. Dans la suite logique des choses, c’est une cure d’austérité qui devrait attendre l’OM cet été, malgré les nombreux besoins pour renouveler l’effectif et donner de nouvelles armes à Sampaoli. Mais visiblement, de l’argent, il y en a plus que prévu…

Un budget mystère

Ces dernières semaines, l’OM serait en train de boucler Gerson, une petite brésilienne à 30 millions d’euros. Mateo Guendouzi, en prêt avec une option d’achat obligatoire (il n’a plus qu’un an de contrat avec Arsenal). Jérémie Boga, estimé à 15 / 20 millions d’euros par Sassuolo. Mais encore Thiago Almada, Angelo Fulgini, Fabien Centonze, Amine Adli ou encore Valentin Rosier. Mais avec quel argent ? Soit Frank McCourt n’a pas tout dit sur la santé financière du club. Soit Pablo Longoria a prévu de grosses ventes (Kamara, Caleta-Car, Milik) et le club va pouvoir dégager une belle enveloppe mercato. Les économies drastiques des derniers mois, et les départs de Thauvin, Germain et Khaoui ne peuvent pas justifier 60 à 80 millions d’euros d’investissement cet été…