Le quotidien L’Equipe indique que des dirigeants du PSG participent aux soirées organisées par les joueurs… Quand Laurent Blanc n’est, lui, pas convié.

Un effectif de footballeurs professionnels qui vit bien, c’est souvent un groupe de joueurs qui se réunit lors de repas, afin de resserrer les liens. Le PSG et ses stars n’y coupent pas. Régulièrement, les joueurs se retrouvent afin de consolider la vie de groupe. Des repas partagés, encore plus importants quand les résultats ne sont pas forcément ceux espérés comme c’est le cas depuis le début de saison au Paris Saint-Germain. Ces soirées ont parfois des effets insoupçonnés comme ce fut le cas en 2013 lors de ce repas animé par Enrico Macias. Et l’été, ils se traduisent souvent sous la forme de Barbecue.

L’aura de Laurent Blanc n’est plus ce qu’elle a été

Mais si la plupart du temps ces repas sont réservés aux joueurs, voire à certains membres du staff, au PSG certains dirigeants sont aussi invités. Une information révélée par le journal l’Equipe dans son édition du mardi 28 octobre qui peut interloquer. Depuis le début de saison, plusieurs informations ont circulé aux abords du Parc des Princes. L’aura de Laurent Blanc dans le vestiaire parisien ne serait plus ce qu’elle a été. Une distance entre certains joueurs et l’ancien sélectionneur de l’équipe de France a également été évoquée. Pis, certains experts semblent persuadés que Blanc ne sera plus l’entraîneur du PSG la saison prochaine. En se rendant à ces soirées privées, ses dirigeants ne l’aident pas vraiment.

Quelle est la place de Laurent Blanc au PSG ?

L’été dernier, la complicité entre Zlatan Ibrahimovic et Nasser Al-Khelaïfi lors de la Coupe du monde avait déjà surpris. Quand on se rappelle également que c’est Thiago Silva qui a insisté pour que le club recrute David Luiz lors du dernier mercato on se demande quelle est la place de Laurent Blanc au milieu de tout ça ? Certes il ne s’agit que de repas, mais clairement, les dirigeants parisiens auraient sans doute mieux fait de s’abstenir afin de ne pas retirer un peu plus de crédit à leur coach. À moins que… Pour rappel, Laurent Blanc n’a jamais été qu’un second couteau dans l’esprit des actionnaires qataris du PSG.