Après les approches très concrètes de l’hiver, François Kamano est un garçon très surveillé par le marché des transferts. Mais une statistique ne plaide pas en sa faveur.

Pour François Kamano, l’AS Monaco était prête à dépenser beaucoup d’argent. Si Bordeaux n’a pas lâché en demandant plus de 25 millions d’euros, la Principauté était disposée à en offrir plus de 15. Des chiffres qui en font l’une des valeurs « sûres » du prochain mercato estival.

Décisif mais pas passeur

Mais François Kamano a encore beaucoup à prouver avant de s’envoler vers un club plus huppé que les Girondins de Bordeaux. Malgré ses 14 buts depuis le début de la saison, il pêche dans un secteur qui plombe ses statistiques : les passes décisives. Lors de la victoire contre Toulouse (2-1), l’attaquant bordelais a signé sa toute première offrande de la saison. 1 passe décisive, c’est bien trop peu pour pouvoir séduire. Si le volet efficacité tourne bien, celui de l’altruisme va devoir s’activer un peu plus pour convaincre les acheteurs potentiels.