Benoît Costil n’a toujours pas digéré le fait que les dirigeants du Stade Rennais le bloquent en fin de mercato.

Benoît Costil n’a pas du tout apprécié la façon dont s’est déroulé le mercato l’été dernier. Intéressé à l’idée de quitter le Stade Rennais, le portier international est finalement resté en Bretagne. Tout d’abord, car l’OM, son choix numéro un, ne s’est jamais manifesté officiellement. Ensuite, car Rennes a refusé une offre de la Fiorentina dans les dernières heures du mercato.

Costil voulait partir

Costil n’a pas vraiment compris cette décision de ses dirigeants. Il pensait que le club avait anticipé son départ avec le recrutement de Paul Nardi. Finalement, Rennes n’a pas voulu le laisser partir à un an de la fin de son contrat.

Bloqué en fin de mercato

Le gardien arrivé en 2011 au club l’a encore en travers de la gorge. Et il compte bien se venger en quittant le club en fin de saison, libre. Rennes ne récupérera pas un euro sur son départ. Il refusera toutes les propositions de prolongation de contrat qu’il recevra.