Johan Cruyff, la légende du FC Barcelone a récemment évoqué un possible départ de Leo Messi au mercato.

De quoi sera fait l’avenir de Leo Messi ? Lors de la dernière trêve internationale, le joueur du FC Barcelone a entrouvert la porte à un départ du FC Barcelone lors des prochains mercato. « Je vis au jour le jour. Je pense à faire une grande saison et à gagner les titres que nous voulons à Barcelone. Rien de plus. On verra ensuite. Il se passe beaucoup de choses en football… J’ai toujours dit que j’aimerais rester à jamais là-bas, mais parfois tout ne se passe pas forcément comme on veut. Si ça ne tenait qu’à moi, je resterais pour toujours. Mais comme je l’ai dit, tout ne se passe pas toujours comme on le veut. Encore plus en football. C’est compliqué, encore plus avec ce qui se passe aujourd’hui à Barcelone », avait déclaré Leo Messi au quotidien argentin Olé.

Mercato : Pas une affaire d’argent pour Messi ?

Depuis, les médias du monde entier se sont enflammés. Notamment la presse catalane qui cherche à savoir ce qui pourrait contraindre la star du FC Barcelone à quitter son club formateur. Interrogé sur le plateau de La Cadena Cope récemment, Johan Cruyff la légende du FC Barcelone a donné son point de vue : « Bien sûr, il y a quelques équipes qui pourraient payer 200 millions d’euros pour Messi, mais l’argent ne fait pas tout et il ne partira pas pour ça », a-t-il assuré avant d’évoquer un problème au sein du club : « Les autorités fiscales enquêtent sur lui tous les trois ou quatre ans et c’est gênant. Le problème de Messi avec le Barça est interne. Il peut se passer des choses là-bas que ni vous, ni moi, ne savons. »

Messi : Une longueur d’avance pour le PSG au mercato ?

L’avenir de Messi est de plus en plus incertain. Reste à savoir désormais quel club sera en mesure d’attirer la star du football si elle souhaitait un jour quitter son club formateur. Pour les médias catalans. Et notamment le quotidien Sport le PSG aurait même une longueur d’avance sur ses concurrents. Il faut dire qu’avec à sa tête des investisseurs qataris, le PSG aura de sérieux arguments économiques à faire valoir.