Le PSG pourrait lâcher Cabaye au mercato. Manchester United et Arsenal sont sur les rangs et le Paris Saint-Germain a fixé son prix !

L’avenir de Cabaye au PSG est incertain. De moins en moins utilisé par Laurent Blanc, le milieu de terrain de l’équipe de France pourrait partir au mercato. L’ancien joueur de Newcastle, Olivier Bernard, semble persuadé de son départ comme il le disait récemment au Newcastle Chronicle : « Il reviendra en Angleterre en janvier, il n’y a aucun doute. Il fera son retour en Premier League et il est déjà à la recherche d’un club qui le fera jouer et qui lui garantira une place avec l’équipe de France. Est-ce que ce sera à Newcastle ? Eh bien, rien n’est sûr dans le football. »

Le PSG prêt à lâcher Cabaye au mercato

Cabaye, de son côté, a récemment déclaré : « Oui j’aime l’Angleterre. Mais aujourd’hui, je suis à Paris, je ne suis pas de nature à laisser tomber. Je ne suis pas dans l’esprit de demander un transfert en janvier, parce que je ne suis pas comme ça ». Pourtant, selon certaines sources, le PSG pourrait accepter de le laisser partir pour récupérer une somme d’argent à investir sur le marché des transferts. Selon la presse anglaise, plusieurs clubs auraient déjà marqué leur intérêt pour Cabaye comme notamment Arsenal et Manchester United.

Liverpool également intéressé par Cabaye

Du côté du PSG, on aurait fixé le prix de vente de Cabaye si on en croit les informations du Daily Express. Le média britannique annonce que le PSG demanderait 24 millions d’euros pour son milieu de terrain. Le Daily Express ajoute que Liverpool ferait également partie des clubs intéressés. Récemment, Didier Deschamps a livré son impression sur la situation de Cabaye : « C’est quoi, un joueur en difficulté ? Yohan joue. Avant nos deux matches, il avait débuté quatre matches. Du point de vue de la performance, il peut mieux faire, évidemment. Son avenir ? J’en discute avec les joueurs. Ils font leurs choix de carrière. Aujourd’hui ce n’est pas rédhibitoire, mais le manque de rythme pose des problèmes, de repères notamment. Plus nous nous approcherons de l’Euro, plus ce sera nécessaire d’avoir un minimum de temps de jeu ».