Outre la nécessité de faire de la place dans l’effectif et de faire entrer de l’argent dans les caisses, Antero Henrique doit également gérer le quota de place extracommunautaire. Un chantier capital pour le PSG.

La fin de mercato du PSG va être musclée. Le club souhaite encore finaliser deux arrivées majeures avec les transferts de Fabinho et Mbappé. Mais parmi les objectifs d’Antero Henrique, le responsable du recrutement, il y a également la nécessité de vendre pour respecter le fairplay financier. Mais pas seulement…

Libérer une place d’extracommunautaire

En effet, Paris doit prendre en le quota de joueurs extracommunautaires de son effectif. Avec l’arrivée de Neymar, le PSG n’a plus qu’une place de libre (Thiago Silva et Lucas Moura prenant deux autres fauteuils). Elle sera prise par Fabinho, si le Brésilien débarque avant le 31 août. En mettant la main sur Wendel, c’est encore un autre joueur brésilien qui va arriver l’hiver prochain. Paris n’a donc pas le choix : il faut libérer une place d’extracommunautaire.

Lucas Moura sacrifié

Impossible pour Paris de perdre Thiago Silva, capitaine et leader du groupe. Alors la victime n’est autre que Lucas Moura… Malgré son amitié avec Neymar, c’est bien lui qui est dans le viseur des dirigeants parisiens pour être vendu cet été. Proposé à Monaco pour faciliter le deal Mbappé, l’attaquant auriverde a peu de chances de poursuivre l’aventure avec Paris.