Après de longs mois de rumeurs autour de Neymar, le PSG vit sereinement la situation. Car pour s’offrir le Brésilien, il faut se lever tôt…

Tous les journaux du monde entier ont réussi à sortir ou relayer une information autour du probable départ de Neymar. La menace du fairplay financier est l’argument phare de toute cette campagne autour du Brésilien, le PSG étant possiblement menacé de devoir vendre sa star pour pouvoir être dans les clous.

Paris n’a pas besoin de vendre

Dans la réalité, les choses sont très différentes. D’abord, le PSG n’a pour le moment aucune obligation de vendre qui que ce soit. Et même si l’UEFA venait à rendre un avis négatif sur les comptes proposés, rien ne dit que les Qataris soient « obligés » de vendre tel ou tel joueur. Le fairplay financier peut obliger le club à vendre pour une somme précise, comme c’était le cas avant le 30 juin dernier (60 millions d’euros).

Qui peut se l’offrir ?

D’autre part, pour s’offrir Neymar, il faut avoir les reins solides. Plus que solides, mêmes. Entre le prix de son transfert (plus de 220 millions d’euros) et son salaire à assumer (30 millions d’euros net par saison), les écuries candidates se comptent sur la moitié des doigts d’une main…