Pointé du doigt après la nouvelle élimination prématurée du PSG en Ligue des Champions, Nasser Al-Khelaïfi ne semble pas menacé. Sa relation avec l’Emir pèse toujours.

Il n’existe pas une personnalité plus proche de l’Emir du Qatar que Nasser Al-Khelaïfi. Depuis bientôt 30 ans, les deux hommes se font une confiance aveugle et si le président du PSG est toujours en poste, malgré les déboires en Ligue des Champions, c’est principalement grâce à leur relation.

Doha demande sa tête

Pourtant, Nasser Al-Khelaïfi n’est pas soutenu du côté de Doha. Interrogé par le journal L’Equipe, le journaliste Emmanuel Razavi l’explique : « Il y a beaucoup de gens qui lui demandent la peau de Nasser. Comme il n’appartient pas au cercle sociologique de l’émir, à la noblesse qatarienne, il n’est pas forcément en odeur de sainteté parmi ses conseillers. Pour autant, il y a un vrai lien d’amitié entre eux, il est vraiment protégé par l’émir».

Maintenu dans ses fonctions

Après la remontada de 2017 et le come-back de 2019, Nasser Al-Khelaïfi est toujours là. Et il devrait être encore en poste dans les mois à venir. Le Prince du Qatar lui fait toujours confiance et s’il doit y avoir du changement, ce sera à un autre niveau…