Avec la gestion des cadres de l’OM, en grande partie sur le banc, Rudi Garcia doit faire très attention. L’avenir du groupe en dépend.

Rudi Garcia a fait des choix forts. Des choix qui se sont avérés payants. Exit les Rami, Gustavo, Strootman ou encore Payet. La jeunesse a pris le pouvoir et un souffle nouveau s’abat sur un nouvel OM, également porté par le duo Thauvin/Balotelli. Mais pour l’entraîneur marseillais, c’est une gestion aux petits oignons.

Un vestiaire sous pression

La gestion des joueurs expérimentés n’est pas mince affaire. Rudi Garcia joue gros en ce moment car avec une équipe performante, l’OM poursuit sa course à la Ligue des Champions. Mais les « anciens » poussent fort pour retrouver une place. Même si le coach a rassuré tout le monde : «Ce sont des joueurs qui pensent à l’équipe avant de penser à eux. Je les ai vus encourager le onze de départ dimanche avant la rencontre. La recette, ils la connaissent : les onze derniers matches ne seront pas joués par les onze mêmes joueurs, ils auront leur mot à dire, incessamment sous peu, ils doivent être prêts », il faudra tenir bon et rester juste pour que l’OM ne flanche pas dans la dernière ligne droite…