Le dernier mercato d’hiver a permis d’illustrer les zones de tension qui ont gagné l’OL depuis plusieurs mois.

Jean-Michel Aulas a réorganisé son OL l’été dernier. L’arrivée de Juninho dans un poste de responsable du secteur sportif et recrutement a redéfini les lignes du club et le Brésilien s’attache à être le patron du projet lyonnais. Mais tout ne se fait pas dans la plus grande fluidité…

Plusieurs dossiers discordants

Lors du dernier mercato d’hiver, Juninho, Florian Maurice et Rudi Garcia n’étaient pas totalement sur la même longueur d’onde. Le journal L’Equipe rapporte notamment que Juninho n’était pas chaud pour le recrutement de Karl Toko-Ekambi : « Proposé par ses agents, Karl Toko-Ekambi avait plus facilement séduit Maurice ou Rudi Garcia que Juninho ». Dans le même temps, Rudi Garcia a publiquement réclamé l’arrivée d’un défenseur suite à la blessure d’Omar Solet : il n’a pas été écouté. Le quotidien sportif l’explique : « L’OL n’a pas répondu aux attentes de Rudi Garcia par rapport au poste de défenseur central. Même s’ils ont essayé, alors que cela n’était pas du tout prévu. À la suite des déclarations de Rudi Garcia, la journée de vendredi a été assez intense du côté de l’OL. Les dirigeants se sont penchés sur plusieurs profils de défenseurs centraux pour tenter d’accéder au désir de Garcia ».