En quête d’un nouveau buteur, le FC Nantes aurait trouvé un profil intéressant en Belgique.

Depuis que Waldemar Kita collabore avec Mogi Boyat, le FC Nantes a clairement un accent belge. L’agent dispose en effet d’un réseau important en Jupiler League et les Canaris piochent régulièrement dans le vivier de talents de ce championnat. Nouvelle preuve avec la piste Yohan Boli (Saint Trond).

Trois petits millions

Auteur d’un début de saison canon, Yohan Boli est courtisé par les plus grands clubs belges (Anderlecht, notamment) mais également le FC Nantes. Pour le récupérer, un chèque de trois millions d’euros serait attendu. Au regard des prix pratiqués depuis plusieurs saisons, c’est un petit prix et une opportunité de marché à saisir !