En pointant du doigt ouvertement Waldemar Kita, Vahid Halilhodzic a certainement signé la fin de son aventure au FC Nantes.

Rares sont les entraîneurs sans langue de bois en Ligue 1. Vahid Halilhodzic est l’un des derniers à parler sans filtre. Et lorsqu’il est interrogé sur son avenir, le coach du FC Nantes n’a pas peur de balancer sur son président : « Au dernier mercato, ils ont travaillé dans mon dos. J’avais dit que les choix sportifs, ça devait être moi et ce n’est pas ce qui s’est passé à Noël (…) À 16 h le dernier jour du mercato, je n’avais jamais entendu parler de Mance. On m’a montré des images et dit que ça ne coûtait rien. Est-ce qu’on peut vraiment dire que c’est un de mes choix ? »

La rancune de Kita

Si elles ont le mérite d’être claires, ces déclarations signent certainement l’arrêt de mort de coach Vahid à Nantes. En effet, en s’attaquant ouvertement à son président de la sorte, il brise le lien tissé depuis son arrivée. Pas sûr que Waldemar Kita lui pardonne ces mots « durs » cet été…