Pour apaiser les relations entre le FC Nantes et Emiliano Sala, il semble que Waldemar Kita ait totalement changer de discours…

Après avoir reçu et accepté une offre de 22 millions d’euros pour Emiliano Sala, le FC Nantes a vu les relations avec son attaquant se tendre. L’Argentin a en effet refusé de signer là-bas, malgré l’instance du président Kita. D’après 20 Minutes, depuis, les relations sont glaciales. Et Kita tente de changer cela.

Kita change son fusil d’épaule

Au moment d’évoquer la situation d’Emiliano Sala, Waldemar Kita a complètement changé de discours. Plus question de vendre son buteur : « On vient de dire que l’entraîneur voulait que personne ne parte ; je suis l’avis de l’entraîneur. Donc Emiliano Sala ne doit pas partir. Maintenant, s’il souhaite partir pour des raisons financières, je le comprendrai et j’analyserai la situation. Et je pense que le coach analysera la situation aussi. Mais il faudrait alors le remplacer. On a essayé de le placer à Cardiff ? Non, non, attendez : je ne suis pas son agent et je n’ai aucune intention de le devenir. Je suis président. Qu’il ait des propositions, c’est un autre problème. Vous ne pensez quand même pas que je vais appeler Cardiff ou je ne sais qui. Je ne suis pas demandeur. Aujourd’hui, il n’y a rien sur la table ». Opération de communication ? Totalement !