Après deux transferts avortés, François Kamano voit sa valeur réduire à grands pas. Une mauvaise nouvelle pour Bordeaux.

Tout proche de Monaco l’hiver dernier, François Kamano pensait que cet été serait le bon pour son transfert. Entre la Sampdoria et le Torino, l’attaquant bordelais était une nouvelle fois à deux doigts de signer ! Et au dernier moment, retournement de situation.

S’il ne réagit pas…

Le souci, avec ce deuxième revers en six mois, c’est que François Kamano perd de sa valeur. Son contrat file, ses prestations ne s’améliorent pas et les clubs sont de moins en moins à vouloir offrir les millions espérés par GACP. Bordeaux pourrait clairement s’en mordre les doigts dans les mois à venir, lorsque les propositions seront bien plus faibles que les 12 ou 13 millions d’euros proposés par les clubs italiens.