Le choix de Paulo Sousa ne fait pas totalement l’unanimité du côté de Bordeaux. A juste titre ?

Les nouveaux propriétaires des Girondins de Bordeaux voulaient, dès le départ, se tourner vers le choix d’un entraîneur étranger. Un technicien avec du caractère et de l’expérience. Paulo Sousa a donc été choisi par GACP en fonction de ces quelques critères. A la clé, un contrat de trois longues saisons…

Quel palmarès ?

Clairement, c’est le doute qui entoure l’arrivée de Paulo Sousa. Si les mordus de foot ont suivi sa belle aventure à la Fiorentina (2015-2017, 43 victoires pour 27 défaites), difficile de trouver des afficionados capables de délivrer le palmarès du Monsieur. Avec un titre de champion d’Israël en 2014 puis de Suisse en 2015, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Un manque de référence au plus haut-niveau qui se noie dans une obscure aventure en Chine, terminée l’an passé. Certes, l’AS Rome l’aurait courtisé pour prendre la place d’Eusebio Di Francesco. Mais c’est un peu léger pour justifier son arrivée, comme ses 3 années de contrat…