Le PSG aurait bien voulu vendre Rabiot lors du mercato d’hier, mais il faut reconnaître que cela se présente mal.

Le PSG espère encore une vente de Rabiot avant la fin du marché des transferts hivernal, mais il faut bien reconnaître que cela relèverait du miracle. Le joueur a pourtant été écarté et tout le monde lui fait comprendre qu’il ne jouera pas jusqu’à la fin de la saison.

Pas gagné

Mais les enjeux financiers sont trop importants. En étant libre, Rabiot peut négocier un salaire de premier ordre qui pourrait sans doute atteindre les 12 millions d’euros par an ainsi qu’une prime à la signature qui dépassera les 10 millions d’euros. S’il faut verser une indemnité, ces chiffres pourraient être revenus à la baisse.

Obligés de le garder

Et Rabiot ne veut faire aucune concession pour partir. Sans oublier qu’aucun club de premier plan ne veut verser une indemnité pour un joueur qui sera libre dans quelques mois. Paris pourrait donc être contraint de faire avec lui jusqu’au bout…