Si Fékir ne prolonge pas rapidement son contrat, sa valeur marchande pourrait être fortement impactée.

Nabil Fékir n’aura plus qu’un an de contrat au mois de juin. Les dirigeants de l’OL aimeraient lui faire prolonger son bail, mais le joueur tente de gagner du temps pour d’obscures histoires d’agent. Sans bail plus long, sa valeur marchande sera forcément impactée en juin.

Son prix baisse

On parlait d’un transfert à plus de 60 millions d’euros l’été dernier, mais avec seulement un an de contrat, il sera très compliqué de le vendre plus de 40 millions d’euros en juin. C’est une situation qui commence à agacer en interne d’autant que le joueur pourrait même menacer de partir libre en 2020.