Le président du FC Nantes n’a visiblement pas respecté une promesse faite à Rongier.

Après plusieurs longues journées de négociation, Valentin Rongier a finalement pu signer pour le club phocéen. L’ancien milieu de terrain nantais a quitté son club formateur dans des conditions compliquées. La faute à Waldemar Kita qui, selon l’entourage de Rongier n’a pas tenu sa promesse. Il y a trois ans, quand Rongier avait prolongé son contrat avec Nantes, Kita avait en effet promis un bon de sortie à son joueur.

Rongier avait un bon de sortie


Resté à Nantes malgré des offres de Porto il y a deux ans et une première approche de Zubizarreta l’été dernier, Rongier s’attendait à un autre traitement de faveur cet été. Kita a finalement bataillé jusqu’au bout. « C’est difficile de dire ce que je ressens. Monsieur Kita m’avait fait des promesses, notamment lorsque j’avais prolongé mon contrat, en me disant qu’il allait faciliter mon départ. Je n’ai pas eu ce sentiment-là ces derniers jours. C’était difficile, mais j’ai beaucoup appris en tant qu’homme », a récemment confié le joueur.