Après Hyères, Villeneuve les Maguelone et Wimereux, le championnat de France de Kitesurf Speed Crossing 2015 avait lieu à Perros-Guirec. Une finale de rêve qui s’est disputée sur le site de Trestraou et ses vents soufflants à plus de 15 nœuds. Des conditions idéales pour les 68 participants de l’Engie Kite Tour, épreuve qui a la particularité de mélanger amateurs et professionnels.

Le sacre d’Axel Mazella

Impérial durant l’intégralité de cette étape de Perroc-Guirec, Axel Mazella a remporté haut la main ces championnats de France de Kitesurf Speed Crossing 2015. Sur les neuf manches validées, Mazella a signé neuf victoires ! Une nouvelle prestation époustouflante pour sa dernière année dans la catégorie junior. « C’était un site technique avec beaucoup de courant, de la houle et un vent irrégulier de 20 nœuds, a expliqué le jeune talent à Ouest-France. Dimanche, le parcours a été allongé, il fallait vraiment être costaud. Je suis très heureux ! » L’an prochain, le Français va basculer chez les seniors mais semble déjà d’attaque pour rivaliser avec les meilleurs. Le sociétaire de Hyères a devancé Maxime Nocher (le grand favori avec son titre de champion de France de Formula Kita 2015) et Philippe Axmann. Un trio qui a dominé, de la tête et des épaules, cette quatrième et dernière étape de l’Engie Kite Tour.

Une discipline en plein boom !

Le rendez-vous de Perros-Guirec a donné un élan supplémentaire au Kitesurf. La discipline ne cesse d’attirer de plus en plus d’adeptes, venus de tous les horizons. C’est l’objectif principal de la Fédération Française de Voile : « s’adresser au plus grand nombre ». Ce test de Kitesurf permet d’en apprendre plus sur la discipline. Grâce à des cracks comme Axel Mazella, le Kitesurf progresse de façon évidente. Les vitesses de plus en plus folles proposent aux spectateurs un show détonant (le Français Alexandre Caizergues détient le record du monde de vitesse avec une marque à 104,8 km/h !). Le soutien d’entreprise comme ENGIE permet également de pérenniser les épreuves et d’accompagner professionnels comme amateurs.