Gêné pendant deux ans par le fair-play financier, le PSG a mis du temps avant de pouvoir avoir les mains libres. Et c’est encore plus le cas à présent. Explications.

Le PSG s’est fait piéger par les nouvelles règles de l’UEFA. En 2014, Paris n’a pas rempli le cahier des charges du gendarme européen et s’est retrouvé contraint de dépenser au maximum 60 millions d’euros. Cela avait, notamment, bloqué l’arrivée de Di Maria (qui a finalement signé un an plus tard).

Une place de joueur extra-communautaire en plus !

Pendant des mois, Nasser Al-Khelaïfi et Jean-Claude Blanc ont travaillé d’arrache-pied pour rentrer dans les clous imposés par l’UEFA. Et depuis quelques semaines, Paris a de nouveau fait sauter un verrou. En effet, avec le départ de Maxwell, le club se retrouve avec une place de joueur extracommunautaire en plus !

Plus de liberté pour le mercato

En France, les clubs ont le droit à quatre joueurs ne disposant pas de passeport européen dans leur effectif. A Paris, Lucas Moura, Thiago Silva et Maxwell occupaient trois fauteuils la saison dernière. A présent, le PSG a plus de liberté pour recruter lors de ce mercato. Une aubaine pour Paris qui a très faim de gros transferts