La stratégie du LOSC est on ne peut plus claire : recruter des talents, les mettre entre les mains expertes de Bielsa et les revendre à prix d’or sur le marché anglais. Limpide.

Beaucoup ont été choqués par la mise à l’écart de plusieurs joueurs du LOSC. Des lofteurs comme Mavuba, Enyama ou encore Palmieri. Mais en se penchant sur la nouvelle stratégie lilloise, on comprend mieux ce choix des dirigeants. Ces joueurs sont certes talentueux mais leur valeur sur le marché est insignifiante par rapport aux nouvelles ambitions du club.

Pepe et Malcuit, ça va faire mal

En effet, le LOSC a pris un virage et s’y tient. Désormais, le but est de trouver des talents pour les faire grandir entre les mains de Marcelo Bielsa. L’entraîneur argentin se charge de mettre en place son plan de jeu et de révéler le potentiel des pépites mises à sa disposition. Le reste est limpide : une revente à prix d’or sur le marché des transferts. Les recrues telles que Nicolas Pepe ou Kevin Malcuit, déjà courtisées par le marché anglais, ne laissent pas de place au doute. Le LOSC les a achetées pour les revendre trois fois leur prix dans une ou deux saisons. L’écurie nordiste n’est qu’une étape, un laboratoire à extraction de talent pour clubs anglais avides de s’offrir les meilleures promesses de Ligue 1. Avec la magie Bielsa, ils vont doubler leur prix en quelques mois et le jeu de la surenchère fera le reste. Sur le papier, Gerard Lopez semble bien parti…