Si Benoît Costil a repris le dessus en deuxième partie de saison, Bordeaux peut se montrer beaucoup plus exigeant avec son gardien de but. En installant une concurrence plus forte la saison prochaine ?

Après avoir connu quelques trous d’air, Benoît Costil s’est bien repris. Le portier bordelais a remis le bleu de chauffe et participé à l’embellie girondine portée par le nouvel entraîneur, Gustavo Poyet. Mais Costil n’a pas été exempt de tout reproche cette saison. Une raison suffisante pour lui mettre un client dans les pattes la saison prochaine ?

Bernardoni de retour ?

Étincelant avec Clermont, où il a été prêté, Paul Bernardoni n’a rien à faire en Ligue 2. L’espoir tricolore mérite l’élite et il peut clairement prétendre à tenir les cages bordelaises. L’installation d’une concurrence la saison prochaine pourrait être salutaire. Les dirigeants y penseraient de plus en plus…