Le PSG espère convaincre Di Maria de rejoindre la Chine, car c’est la seule solution pour faire une très belle opération financière sur son transfert.

Les dirigeants du PSG ne retiendront pas Di Maria en fin de saison. L’international argentin est bien conscient de la situation et il commence à envisager son avenir sous un autre maillot et à étudier les différentes options qui s’offrent à lui.

La Chine reste présente

La Chine reste une option sérieuse. Un club chinois a ouvert des négociations avec le PSG cet hiver et était prêt à mettre près de 60 millions d’euros pour s’offrir les services du milieu de terrain. C’est bien sûr l’option privilégiée par le PSG qui sait que c’est le seul moyen de le vendre à un tel tarif.

Moins cher s’il reste en Europe

Di Maria ne ferme pas la porte à la Chine, car il sait aussi qu’il pourra obtenir des conditions salariales hors norme. Mais sa priorité est de rester en Europe et dans une équipe compétitive. Il est sur les tablettes de plusieurs clubs comme l’Inter Milan. Mais dans ce cas-là, le PSG ne réalisera pas la même opération et pourrait bien perdre 30 millions d’euros sur l’indemnité de transfert