Nantes ne sait pas sur quel pied danser au sujet du transfert de Harit et le président Kita pourrait tenter de trouver un accord inédit.

Le président Kita sait bien qu’il risque d’avoir mal à la tête au sujet de Harit lors du prochain marché des transferts. Le jeune joueur est sur les tablettes des plus grands d’Europe. Il veut le garder, mais ne pourra pas refuser des offres de premier plan pour lui.

Des clubs réticents ?

Selon son entourage, Kita aimerait négocier un accord un peu étonnant : sceller un accord avec un club pour un montant important, mais obtenir le prêt de son propre joueur pour encore un an. Une manière de régler ses problèmes de trésorerie et de faire un mercato ambitieux tout en conservant son joueur. Mais des clubs seront-ils intéressés ?